Cabinet voyance

Qui travaille en Cabinet voyance ?

Un voyant a la capacité psychique de percevoir ou de recevoir des informations sans l’aide des cinq sens. En pratique, il a un sixième sens. Ce don lui permet de prévoir l’avenir grâce à la prémonition. Le spécialiste en voyance s’apparente à la parapsychologie, une discipline rejetée par la quasi-totalité de la sphère scientifique, même si elle fait l’objet d’études en milieu universitaire, notamment aux États-Unis, depuis plus d’un siècle. Grâce à ses facultés extrasensorielles, le voyant est capable de vous aider à voir clair en vous-même et à prendre les bonnes décisions. Mais cela ne fait pas de lui un magicien. Ne comptez pas sur le fait qu’il puisse révéler les numéros gagnants du loto ou vous rendre la santé d’un coup de baguette magique. Il ne faut pas non plus confondre la chaise du voyant avec le canapé du psychanalyste. Pendant la consultation, c’est lui qui parle, pas vous.

Découvrons quelques cartes de tarots souvent tirées en cabinet voyance :

Le Jugement :
La carte du jugement nous annonce – au son d’une trompette ! – que nous sommes presque à la fin de notre voyage initiatique. La femme à gauche et l’homme à droite représentent les archétypes féminin et masculin que nous avions déjà rencontrés dans les deux Arcanes précédents (la Lune et le Soleil) et qu’ils se rencontrent ici. Le personnage que nous voyons de dos lors de la sortie d’une tombe est l’homme éveillé, qui a dû parcourir le long chemin indiqué par le Tarot : il est bleu, indiquant l’état de spiritualisation qu’il a finalement réussi à atteindre.

Nous trouvons une description intéressante de la signification de cette carte dans le livre “Le système des symboles” de Stella love coach bien connue experte en voyance :

“La trompette de l’ange sonne de l’éther. A 19 ans, avec la carte du Soleil, il semble y avoir un dilemme entre le désir de rester dans un endroit idyllique et celui de dépasser le mur qui offre intimité et sécurité. De toute façon, à 20 ans, la vibration de la trompette est si subtile qu’on a l’impression qu’elle franchit le mur du son, secouant les briques et les faisant s’effondrer comme les murs de Jéricho. Ce son unique fend la terre et fait vibrer les couvercles des tombes jusqu’à ce qu’ils s’éloignent, permettant aux personnes nues de se lever et de se rapprocher de la figure angélique. Les fosses sombres, ou tombes, d’où les gens se lèvent, symbolisent leur sanskara individuel [impression mentale profonde produite par des expériences passées, un modèle mental ou comportemental] : les espaces noirs sont tous des attachements émotionnels, construits au cours d’une ou plusieurs vies. […] Le même genre de stagnation sombre est également représenté dans la partie inférieure du thème lunaire : c’est le poulet d’eau dont les crevettes doivent sortir, mais seulement ici, dans le thème du Jugement, la rédemption a lieu grâce à la vibration provenant de la trompette […]. Tout dans l’univers repose, stocké dans le non-manifeste, avant que la création n’éclate ; à ce point du chemin, le son de l’Ether rend la vérité manifeste, et ainsi les gens s’élèvent de la terre comme des fleurs au printemps et deviennent libres d’esprit, comme le Fou au numéro 0.

Que signifie tout cela dans notre vie quotidienne ? Les tombes représentent notre sanskara et dans ce document, nous sommes représentés dans l’acte de nous en relever. Une fois de plus, nous sommes nus, dépouillés de toute inhibition et unis dans le sentiment d’unité, comme nous l’étions dans le jardin d’Eden avant de manger la pomme. Ici, nous n’avons pas besoin de nous cacher. Le son de la trompette le montre clairement, dans notre vie quotidienne nous reconnaissons cet élément de vérité dans ce qui nous semble juste ou vrai. Avez-vous déjà éprouvé un sentiment d’inspiration incroyable, comme dans les cas où un petit complément d’information sur une situation dont vous vous creusez la tête depuis des siècles vous fait sursauter en vous exclamant : “Voilà ce que c’était ! Soudain, tout est en place et l’esprit est inondé de clarté. Appuyer sur le bouton de droite fait toute la différence.

Le soleil : Enfin, après tant de marche, de travail, de réjouissances et de souffrances, sur le chemin du Tarot se lève le Soleil, qui représente la construction dans l’Amour. Le symbolisme de cet Arcane est décrit de manière significative par Oswald Wirth (1860-1943) dans son ouvrage sur le Tarot. Je me souviens que Wirth a retravaillé les 22 Arcanes majeurs en combinant diverses disciplines ésotériques ; la description des Arcanes XIX que l’auteur propose se réfère donc au papier qu’il a lui-même fait :
“Quand les hommes seront raisonnables, quand la lumière rédemptrice du Soleil des esprits les aura libérés de leurs erreurs, alors ils redécouvriront le Paradis : non pas celui de l’abandon innocent primitif, mais l’Eden industrieux de la vraie civilisation, où régnera la paix totale de la collaboration, qui allégera toutes nos tâches.

Cet idéal ne sera pas atteint d’un moment à l’autre, grâce à un miracle. Sa réalisation devra être entreprise d’abord individuellement : chacun de nous doit commencer à se régénérer, avant de penser à une régénération générale. Tant que les pierres ne sont pas parfaitement équarries, il n’est pas possible de construire un mur solide.  Les élus, représentés par les Fils du Soleil, ne peuvent fraterniser qu’à l’abri d’un mur composé, selon l’Arcane XIX, de deux rangs intermédiaires bleus qui rejoignent trois autres rangs dont les pierres sont alternativement rouges et jaunes. Ces couleurs attribuent la cohésion sociale à l’idéalité du sentiment (bleu), à la religion constructive qui se traduit par une morale pratique, appliquée aux actes de la vie. C’est au sentiment de concilier l’antagonisme du rouge et du jaune, en apaisant les conflits d’énergie active (travail : rouge) et de connaissances acquises ou de richesses accumulées (capital : jaune).

Espérons que le Tarot puisse ramener à la Sagesse ceux qui aspirent à un âge d’or conquis par la violence ! Les haines aveugles nourries par les fanatiques de la lutte des classes ne peuvent qu’aggraver la misère humaine. Seul l’esprit solaire d’intelligence et de fraternité permettra d’atteindre le bonheur terrestre par la coopération harmonieuse des antagonismes sociaux, réconciliée avec le discernement de la compréhension mutuelle. Mais les arguments qui se tournent exclusivement vers l’intelligence n’ont pas le don d’émouvoir les âmes jusqu’au point de fusion. Ce qui lie est religieux, et part du cœur beaucoup plus que du cerveau : cela explique l’importance des cours bleus dans le bastion de la civilisation. Ces cours rappellent la religion du Soleil professée par les sages qui, non contents d’être froidement éclairés, sont remplis d’une chaleur généreuse, stimulante d’actes d’une beauté morale constante.

Le Soleil enrichit spirituellement ses enfants. L’or qu’il verse prodigieusement sur eux n’est pas le métal qui tente les avare, c’est l’or philosophique des vrais disciples d’Hermès. Ces initiés ne se font aucune illusion sur les valeurs des choses et possèdent tout parce qu’ils ne convoitent rien : ils ne désirent que ce qui leur est nécessaire pour remplir leur mission, et à cet égard ils reçoivent plus qu’ils ne pensent pouvoir demander. La plus grande richesse est, en revanche, celle du cœur : aimant tous les êtres, ils se sentent aimés par ce qui les entoure. Tout est beau pour eux, et ils sont heureux sur Terre.

Appelez sans attendre ! Nous pouvons vous aider !

Laisser un commentaire

*

code